Avis juridique important
   
  Commission européenne > Agriculture > Enquêtes
citoyens   ligne vertical  

Que pensent les citoyens des futurs États membres de la politique agricole commune?(01/2003)

D'après un sondage d'opinion Eurobaromètre récent, les citoyens des futurs États membres, interrogés sur le rôle de la politique agricole commune de l'UE, accordent avant tout la priorité à une alimentation saine et sûre et à l'amélioration de la vie en milieu rural. 88 % d'entre eux considèrent que la politique agricole commune (PAC) doit être axée sur la réalisation de ces objectifs. Une majorité très nette (67 %) est favorable à l'orientation donnée à la PAC, qui prévoit une réduction des subventions à la production agricole au bénéfice du développement et de la protection de l'économie rurale et du soutien direct aux agriculteurs. L'enquête montre également que la plupart des citoyens des futurs États membres comptent que la PAC sera favorable aux agriculteurs, aux consommateurs, à l'industrie alimentaire ainsi qu'à l'environnement dans les campagnes. Comparés aux résultats d'une enquête similaire menée dans l'UE l'année dernière, les résultats de ce sondage font apparaître que tant les citoyens des États membres actuels que, d'une manière générale, les citoyens des futurs États membres de l'UE, approuvent également la plupart des objectifs de la PAC.

L'enquête a été menée sur un échantillon représentatif de la population de 13 pays (les dix pays qui doivent rejoindre l'UE en 2004 : Chypre, la République tchèque, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la Slovaquie et la Slovénie ; la Bulgarie, la Roumanie, pays en voie d'adhésion ; la Turquie, pays candidat).

Si la PAC fait parfois naître de grandes espérances, elle suscite aussi certaines craintes - l'enquête l'a montré -, notamment en République tchèque et en Slovénie, où l'introduction d'une politique européenne sera plus défavorable que favorable aux agriculteurs. Il est clair également qu'il reste beaucoup à faire en matière d'information du grand public dans les nouveaux États membres quant à la conception et aux objectifs de la PAC, puisque le niveau de connaissance actuel est bas, les mieux informés étant les Polonais (36 % connaissent la PAC) et les Slovènes (31 %).

  ligne vertical  

Enquête d'opinion sur l'agriculture auprès de la population des pays candidats

Rapport [en pdf, 837 KB]
Annexe [en pdf, 355 KB]
Communiqué de presse

ligne horizontal

Agriculture I Enquêtes I Haut de la page