Chemin de navigation

Autres outils

Enquêtes

Eurobaromètre: Ce que les Européens pensent de l'agriculture et de la PAC (2010)

Les citoyens européens soutiennent largement les nouveaux objectifs de la politique agricole conduite au niveau de l'Union européenne et sont majoritairement en faveur du maintien de son budget. C’est une des principales constatations d’une enquête consacrée à l’attitude des citoyens vis-à-vis de l’agriculture et de la politique agricole commune.

Faisant suite à deux sondages récents du même type réalisés en 2006 et en 2007, cette nouvelle enquête confirme que les orientations et les objectifs de la PAC recueillent une majorité de réactions favorables.

Commandée à TNS Opinion par la direction générale de l’agriculture et du développement rural de la Commission européenne, l’enquête a été réalisée entre le 13 novembre et le 9 décembre 2009. Conformément à la méthode classique de l'Eurobaromètre, un millier d’entretiens individuels ont été menés dans chacun des vingt-sept États membres de l’Union européenne.

 

 >> Lire le rapport final, son résumé ainsi que des fiches par pays

 

Une écrasante majorité de citoyens européens estime que l’agriculture et l’espace rural constituent des questions vitales pour l’avenir de l’Europe (90% en moyenne) – allant de 96% en Grèce à 80% au Royaume Uni.

L'opinion publique européenne reste largement favorable aux nouveaux objectifs de la PAC qui consistent à

  • aider les agriculteurs à relever les défis liés au changement climatique,
  • s'orienter vers le marché,
  • répartir le soutien de manière plus équitable et le conditionner au respect de normes environnementales,
  • préserver les campagnes et
  • développer l'économie rurale.

 

Pour l'opinion publique, la politique agricole doit en priorité :

  • assurer la qualité et la sécurité des produits agricoles,
  • assurer un niveau de vie décent aux agriculteurs,
  • assurer des prix raisonnables aux consommateurs,
  • protéger l'environnement et
  • relever les défis du changement climatique.

 

Ce soutien à la politique agricole se traduit également par une préférence générale pour que cette politique soit conduite au niveau européen.

En effet, qu'il s'agisse de protéger l'environnement, de relever les défis du changement climatique, de la sécurité des approvisionnements, d'assurer la qualité et la sécurité des aliments ou d'assurer un niveau de vie décent aux agriculteurs, les citoyens estiment que ces sujets devraient être traités au niveau européen.

 

L'enquête de cette année comportait aussi une nouvelle série de questions relatives à l'agriculture et le changement climatique. Sur ce point,

  • près de la moitié des répondants (46 %) pense que l’agriculture a déjà apporté une contribution importante à la lutte contre le changement climatique.
  • Une grande majorité (82 %) convient que l’UE doit aider les agriculteurs à changer leur façon de travailler afin de combattre le changement climatique.
  • Une proportion similaire de répondants (77%) pense que l’agriculture subira fortement les effets du changement climatique au cours des prochaines années et
  • deux tiers (61 %) des répondants considèrent que l’agriculture n’est pasl’une des causes principales du changement climatique.

 

Cette reconnaissance du rôle fondamental de l'agriculture dans nos sociétés justifie le fort soutien des sondés pour le maintien des subventions accordées aux agriculteurs (83%).

En outre, la grande majorité des interviewés (66%) estime que le budget consacré à la PAC est adéquat ou insuffisant, contre seulement 17% qui pense qu'il est trop élevé.

Pour l'avenir, 70% des citoyens estiment que pendant les 10 prochaines années, l'aide financière aux agriculteurs de l’Union européenne devrait augmenter ou rester à peu près la même.

Il est à noter que le pourcentage de personnes qui pensent que le budget de la politique agricole devrait augmenter est en constante progression depuis 3 ans.

Ces résultats sont à mettre en parallèle avec ceux de l'étude Eurobaromètre standard réalisée en octobre-novembre 2009 dans laquelle les européens placent le soutien à l'agriculture en troisième priorité pour relancer durablement la croissance.

 

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

OuiNon

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?