Chemin de navigation

Programme européen en faveur de la consommation de fruits à l’école

Initiative de l’UE

Comité de gestion du 11 décembre 2007

L’après-midi de la réunion ordinaire du comité de gestion«Fruits et légumes », tenue le 11 décembre 2007 à Bruxelles, a été consacrée au «programme européen en faveur de la consommation de fruits à l’école». Au cours de cette réunion, trois experts externes ont rendu compte de leur expérience concernant la mise en œuvre réussie de programmes en faveur de la consommation de fruits à l’école au Royaume-Uni, en France et en Slovénie. Toutefois, l’objectif principal était de présenter aux délégations des États membres le projet d’options stratégiques préparé dans le cadre de l’analyse d’impact du «programme européen en faveur de la consommation de fruits à l’école» en vue d’une discussion libre et de l’échange d’opinions.

Les réunions mensuelles du comité de gestion «Fruits et légumes» regroupent des délégués de tous les États membres de l’UE-27 désignés par leurs services compétents. Ces réunions servent à prendre des décisions sur la mise en œuvre de la politique agricole commune (PAC) et de ses organisations communes de marchés (OCM), dans ce cas concernant les fruits et légumes.

Dans le cadre du processus de consultation intensive faisant partie de l’analyse d’impact du «programme européen en faveur de la consommation de fruits à l’école», les délégations des États membres présentes lors de la réunion ordinaire du comité de gestion «Fruits et légumes» du 11 décembre 2007 ont été informées de l’état des lieux.

Premier point à l’ordre du jour, trois experts externes ont présenté des modèles de programmes en faveur de la consommation de fruits à l’école au Royaume-Uni, en France et en Slovénie. En outre, chacune de ces interventions visait à aborder un aspect horizontal essentiel de tout programme en faveur de la consommation de fruits à l’école:

  • M. Fergus Lowe, de l'université de Bangor (Royaume-Uni), s'est intéressé à l'incidence durable des «programmes fruits et légumes à l'école» sur la consommation. Les éléments d'un programme réussi ont été mis en lumière suivant l'exemple du programme «Food Dudes», mis en place en Irlande pdf - 903 KB [903 KB] English (en) ;
  • M. Laurent Damiens, de l'APRIFEL (Paris, France), a principalement évoqué le rôle du secteur des fruits et légumes dans les programmes visant à augmenter la consommation de fruits et légumes dans le cadre d'une alimentation saine, ainsi que l'impact et la contribution possibles du secteur pdf - 272 KB [272 KB] English (en) ;
  • Mme Mojca Gabrijelcic, de l'Institut de la santé publique (Slovénie), a de nouveau insisté sur le rôle de la santé publique et l'incidence d'une alimentation saine dans la lutte contre l'obésité, ainsi que sur l'importance d'une approche multisectorielle associant les efforts du secteur agricole à ceux de la santé publique et de l'éducation pdf - 796 KB [796 KB] English (en) .

Cette réunion avait principalement pour objet de présenter puis de débattre des «options stratégiques» préparées par le groupe de pilotage interservices de l’analyse d’impact. Les États membres ont partagé leurs expériences et convenu que, pour un tel programme, le cadre pédagogique accompagnant la distribution des produits était primordial. La majorité des États membres ont exprimé leur intérêt quant à un programme en faveur de la consommation de fruits à l’école d’envergure européenne, mais ont souligné l’importance de la flexibilité de sa mise en œuvre ainsi que le besoin de clarifier ses éventuelles implications budgétaires.

Étape suivante de la procédure, la version finale du document de consultation a été publiée pour consultation publique le 18 décembre.

Retour au rôle de l’UE