Introduction

Leader I a marqué, en ce qui concerne le développement rural, le début d'une nouvelle approche intégrée, reposant sur une base territoriale et faisant appel à la participation. Dans le cadre de Leader II, il a été fait plus largement usage de l'approche retenue pour Leader I, l'accent étant mis sur les aspects innovants des projets. Leader+ continue de jouer le rôle qui est le sien, à savoir celui d'un laboratoire destiné à encourager l'émergence et l'expérimentation, dans le contexte du développement intégré et du développement durable, d'approches nouvelles qui influenceront, compléteront ou renforceront la politique de développement rural dans l'Union européenne.

Leader+ s'articule autour de trois volets, sans préjudice de l'assistance technique:

 Millions d'eurosPart (%)
Volet 1: Aide en faveur de stratégies intégrées expérimentales de développement territorial, faisant appel aux volets de la base. 4.377,6 86,75
Volet 2: Soutien de la coopération entre collectivités territoriales rurales 504,8 10,00
Volet 3: Mise en réseaux 68,7 1,36
Assistance technique 95,4 1,89

Le volet 1 est mis en œuvre par l'intermédiaire des groupes d'action locale (GAL), sélectionnés grâce à une procédure ouverte fondée sur les critères exposés dans les programmes. Parmi ces critères, il faut mentionner notamment la ruralité des territoires concernés, leur homogénéité physique, économique et sociale et le caractère intégré et innovant des plans de développement. Les partenaires économiques et sociaux et les associations doivent représenter au moins 50% du partenariat local, dont la pertinence et l'efficacité entrent également en ligne de compte.

Volet 2: Soutien de la coopération entre collectivités territoriales rurales
Le volet 2 s’applique aux collectivités territoriales rurales sélectionnées dans le cadre du volet 1 (stratégies intégrées de développement rural). Un GAL coordinateur est responsable de sa bonne exécution. Le GAL est explicitement chargé d’encourager et de soutenir les collaborations entre les différents territoires ruraux et doit coordonner les projets de coopération existant entre des régions du même État membre (coopération interterritoriale) ou entre des régions appartenant à au moins deux États membres (coopération transnationale). Des coopérations sont également possibles avec des pays non membres de l’Union européenne.

Volet 3: Mise en réseaux
Il existe une Unité nationale d’animation dans chaque État membre chargée de recueillir, d’analyser et de distribuer à l’échelon national les informations relatives aux meilleures pratiques. Elle est aussi chargée d’organiser les échanges d’expériences et de savoir-faire et de fournir une assistance technique dans le cadre des coopérations (voir ci-dessus). Une participation active au réseau est obligatoire pour les groupes d’action locale Leader+.

Les sujets prioritaires définis par la Commission sont:

Communication de la Commission aux États membres du 14 avril 2000 fixant les orientations pour l’initiative communautaire concernant le développement rural (Leader+) 2000/C 139/05

[PDF da de el en es fr it nl pt fi sv]