AVIS JURIDIQUE IMPORTANT - Les informations qui figurent sur ce site sont soumises à une clause de non-responsabilité et sont protégées par un copyright.

esdeenfritpt


L'appui aux nouvelles activités en milieu rural



Pourquoi ce guide?
Mode d'Emploi et Table des Matières

 

Ce guide a pour objectif d'aider les groupes d'action locale LEADER (GAL) à optimiser l'efficacité du dispositif d'appui à la création et au développement de nouvelles activités de leur territoire.

Il consiste à présenter, sous une forme pratique, les divers services d'appui qu'une zone rurale offre ou pourrait offrir aux porteurs de projet.

On y montre comment l'articulation de ces différents services peut permettre de surmonter progressivement les obstacles rencontrés à chaque étape de la mise en œuvre d'un projet.

Pour chaque catégorie de services, une fiche synthétique décrit les problèmes et les "goulots d'étranglement" les plus fréquemment rencontrés. Chaque fiche présente également quelques pistes possibles pour créer ou adapter les services concernés.


Qu'entend-on par "Nouvelles Activités"?

La nouveauté d'une activité se définit par rapport au contexte, aux besoins et aux opportunités d'un territoire. A l'échelle locale, une activité est "nouvelle" à partir du moment où elle n'existait pas ou n'était pas courante dans la zone concernée. Elle n'est pas nécessairement nouvelle ailleurs.

Les véritables "innovations", les "nouvelles" activités privilégiées par LEADER sont celles qui auront un effet multiplicateur sur l'ensemble du territoire concerné, tout en ouvrant des perspectives de développement durable. Il peut s'agir par exemple:

  • de réseaux d'entreprises ou de projets collectifs rassemblant des producteurs locaux souhaitant organiser une filière, mettre en place des circuits de commercialisation en commun, créer un label de qualité, collaborer en matière de recherche et de développement de nouveaux produits, etc.;

  • d'initiatives publiques, semi-publiques ou de caractère associatif (amélioration de services à la population, mise en place d'infrastructures touristiques, d'équipements de loisirs, etc.) visant une plus grande efficacité économique, tout en opérant grâce à un certain degré de subvention et de contribution bénévole;

  • de nouveaux produits et services créés à l'initiative de coopératives, d'associations ou, plus classiquement, de petites et moyennes entreprises dans des secteurs ou types d'activités sous-représentés localement. On ne limitera donc pas la création d'activités au seul domaine des petites et moyennes entreprises du secteur privé, quand bien même celles-ci jouent un rôle très important dans l'économie rurale.


Pourquoi "Dispositif" d'appui?

Deux raisons essentielles justifient l'utilisation du terme "dispositif" à propos de l'appui aux nouvelles activités rurales et du travail des groupes LEADER en particulier:

  • la première est que le programme LEADER ne peut se réduire à l'octroi de financements ou à l'organisation de formations. Il vise avant tout à stimuler un développement territorial intégré. Ce qui exige de la part des organismes d'appui l'adoption d'une approche également intégrée des instruments à mettre en œuvre. A ce titre, le guide devrait contribuer à identifier les éventuelles lacunes en matière de services offerts et à décider des actions à mettre en œuvre pour y remédier;

  • la seconde raison est basée sur le fait que les groupes LEADER opèrent rarement seuls sur leur territoire. L'analyse de l'ensemble des supports disponibles, organisations, aides, etc., pour la création et le développement de nouvelles activités – le dispositif d'appui – permet d'identifier les points forts et les faiblesses mais aussi de parvenir à une claire répartition des compétences et des tâches entre le GAL, les autres organismes d'appui et les acteurs locaux concernés.

L'un des atouts majeurs du programme LEADER peut résider précisément dans cette capacité à mobiliser des alliances internes et externes au service du développement, tout en évitant les redondances, les dédoublements de compétences, le gaspillage des ressources et les conflits.

 


POURQUOI CE GUIDE?


  • Améliorer la capacité des groupes d'action locale (GAL) à générer et soutenir des activités économiquement viables et durables en milieu rural.

  • Evaluer les forces et les faiblesses de l'assistance technique que les groupes LEADER et autres agences de développement fournissent pour susciter, faciliter, accompagner la création de nouvelles activités.

  • Proposer une méthodologie permettant de déterminer, en fonction de chaque projet et en fonction de chaque étape de sa mise en œuvre, les compétences réelles du groupe LEADER et d'identifier les domaines pour lesquels celles d'autres acteurs et organismes d'appui (publics ou privés, à l'intérieur ou à l'extérieur du territoire) sont requises.

  • Préciser les objectifs des principaux services d'appui, afin d'aider le groupe LEADER à évaluer son action et à procéder aux améliorations nécessaires.

  • Identifier les domaines et les savoir-faire pour lesquels une coopération entre territoires pourrait s'avérer pertinente afin d'améliorer l'efficacité du dispositif d'appui.



        Ce guide méthodologique fait suite à un séminaire organisé par l'Observatoire européen LEADER, du 6 au 8 février 1997, à Elizondo dans la zone LEADER Navarra (Navarre, Espagne). Quelque 70 personnes en provenance de 8 pays y participaient.

        Pour préparer le séminaire et le guide, cinq études de cas ont été réalisées à partir de l'expérience des groupes LEADER Navarra (Navarre, Espagne), Galloway (Ecosse, Royaume-Uni), Ballyhoura (Irlande), Tarn-des-Montagnes (Midi-Pyrénées, France) et Serranía de Ronda (Andalousie, Espagne). L'exemple d'un organisme tiers, la Mission agro-alimentaire Pyrénées (MAAP), a lui aussi contribué à l'approche méthodologique développée dans ces pages.

        Le dossier LEADER I "L'appui aux petites et moyennes entreprises rurales" (Cellule d'animation LEADER / AEIDL, 1994) a également servi de point d'ancrage à la réalisation du guide.

        Enfin, EBN, le réseau des Centres européens d'entreprise et d'innovation (CEEI) a prêté son concours précieux avant et pendant le séminaire, et lors de la finalisation du guide. La rédaction finale a été assurée par Paul Soto (Iniciativas Economicas y Ambientales, Espagne), en collaboration avec Daniel Pujol (Chambre régionale d'Agriculture de Midi- Pyrénées, France), Seamus O'Reilly (University College Cork, Irlande), Carlo Ricci (Agriteknica, Italie), Yves Champetier et Jean-Luc Janot (Observatoire européen LEADER).


 

 


MODE D'EMPLOI


  • Le guide peut être utilisé de deux façons:

    • on peut le lire d'un bout à l'autre, de façon à acquérir une vision d'ensemble des services d'appui pouvant être mis en œuvre;

    • on peut également le consulter en accédant directement à une fiche particulière, en fonction des besoins. Chaque fiche décrit certains problèmes fréquemment rencontrés, propose des pistes pour les résoudre et comporte éventuellement un exemple concret d'intervention.

  • L'ensemble comporte 24 fiches synthétiques:

      Partie 1 – Le dispositif d'appui

      • Un accompagnement spécifique pour chaque étape du cycle de vie du projet (Fiche 1.1)
      • Quelques principes directeurs (Fiche 1.2)
      • Quatre écueils courants (Fiche 1.3)
      • Des dispositifs d'appui adaptés à la spécificité de chaque territoire (Fiche 1.4)
      • Des dispositifs d'appui adaptés à la spécificité de chaque projet (Fiche 1.5)
      • Le positionnement du GAL dans le dispositif d'appui (Fiche 1.6)
      • La conception du dispositif d'appui (Fiche 1.7)


      Partie 2 – Les différents services d'appui


      Partie 3 – Quelques outils

     


    Vous pouvez télécharger la
    version PDF de ce dossier:
    Introduction et Fiches

    Adobe
    Pour lire et imprimer ces pages,
    téléchargez et installez le
    logiciel "Acrobat Reader ©",
    logiciel gratuit


European Flag

Commission
Européenne

Direction générale
de l'Agriculture