AVIS JURIDIQUE IMPORTANT - Les informations qui figurent sur ce site sont soumises à une clause de non-responsabilité et sont protégées par un copyright.

esdeenfritpt


La coopération transnationale entre territoires ruraux

[ Sommaire ]

 

En quelques mots...

Franz Fischler,
Membre de la Commission des Communautés européennes
chargé de l’Agriculture, de la Pêche et du Développement rural

 

C'est un grand plaisir pour moi d'introduire ce numéro de LEADER Magazine après avoir été confirmé comme membre de la nouvelle Commission présidée par M. Prodi. Je suis très heureux de pouvoir continuer à travailler avec vous à la promotion du développement intégré et durable des territoires ruraux d'Europe, d'autant plus que je suis convaincu, vous le savez, que LEADER a déjà fortement contribué à cette grande tâche.

La Commission européenne a approuvé le 13 octobre dernier les projets de Communication aux Etats membres fixant les orientations pour LEADER+
( http://ec.europa.eu/dg06/rur/europa/leaderplus/index_fr.htm).
Elle a aussi approuvé des allocations financières indicatives par pays. En ce qui concerne LEADER+, la contribution communautaire totale pour la période 2000-2006 atteindra 2.020 millions EUR, entièrement financés par le FEOGA-Orientation. LEADER+ sera ainsi un volet essentiel de la nouvelle politique communautaire de développement rural telle que définie dans l'Agenda 2000.

En déterminant les grandes orientations de la nouvelle Initiative, la Commission a examiné avec soin les contributions qu'elle a reçues de la part de nombreuses organisations concernées par le développement rural. Nous avons également pris bonne note des messages exprimés lors du colloque LEADER de novembre 1997, qui s'inscrivait dans la préparation de LEADER+.

Je voudrais profiter de cet éditorial pour insister sur certains éléments clés de la nouvelle Initiative tels qu'énoncés dans le projet de Communication.

LEADER+ continuera à soutenir des principes tels que l'échelle locale des interventions, l'approche ascendante et le développement rural intégré, un accent particulier étant mis sur la participation active des populations locales, sur la coopération et sur le fonctionnement en réseau des territoires ruraux. Ce ne sera toutefois pas une duplication de LEADER II car je crois que certaines actions et méthodes expérimentées dans le cadre de LEADER sont à présent mûres pour entrer dans les programmes de développement rural généraux. Comme son nom l'indique, LEADER+ cherchera à aller plus loin, en encourageant des stratégies de développement intégré originales, plus ambitieuses, de haute qualité.

Les nouveaux éléments proposés par la Commission pour LEADER+ sont principalement les suivants:

  • toutes les zones rurales de l'Union sont en principe éligibles à LEADER+;

  • la sélection des groupes d'action locale (GAL) adoptera des critères plus rigoureux, afin d'éviter une dispersion des fonds et de privilégier les stratégies "pilotes";

  • des thèmes prioritaires, présentant un intérêt au niveau européen et autour desquels les groupes d'action locale devraient articuler leur stratégie de développement, ont été introduits;

  • une plus grande emphase est mise sur la coopération entre territoires ruraux, y compris la réalisation de projets communs entre groupes LEADER et autres structures similaires à l'intérieur d'un même Etat membre;

  • l'établissement d'un "Observatoire européen des territoires ruraux" est proposé, afin de renforcer le travail en réseau de tous les acteurs du développement rural.

La Commission souhaite également tirer les enseignements de certaines difficultés rencontrées au cours de la mise en œuvre de LEADER II et qui, je le sais, ont parfois engendré des frustrations pour ceux qui travaillent sur le terrain. Nous allons donc chercher avec les Etats membres à améliorer les procédures, afin par exemple d'accélérer la sélection des GAL et faire en sorte que les fonds communautaires parviennent plus rapidement aux groupes d'action locale.

Les orientations proposées pour LEADER+ par la Commission sont à présent discutées avec les Etats membres. Le texte a également été envoyé pour information au Parlement européen, au Comité des Régions ainsi qu'au Comité économique et social. Une fois ces procédures accomplies, le texte proposé retournera à la Commission pour adoption d'une Communication finale et sa publication au Journal Officiel. Les Etats membres auront alors six mois pour présenter leurs propositions de programmes à la Commission.

Je compte sur vous pour réussir la fin de LEADER II et le lancement de LEADER+.

 

source: LEADER Magazine nr.21 - Automne, 99


European Flag

Commission
Européenne

Direction générale
de l'Agriculture