Chemin de navigation

 

Autres outils

Données et statistiques

Derniers rapport et données disponibles sur l'agriculture biologique:

Rapport – Faits et chiffres sur l'agriculture biologique dans l'Union européenne (octobre 2013)pdf(818 kB) Choisir les traductions du lien précédent .

Ce deuxième rapport passe en revue l'évolution du secteur de l'agriculture biologique au cours des dix dernières années. S'appuyant sur des données statistiques d'Eurostat et sur d'autres sources, il analyse des superficies et des exploitations biologiques certifiées et en cours de conversion et donne une ventilation par cultures arables, production fruitière et production animale.

Le secteur biologique se développe rapidement dans l'UE. Selon des données Eurostat, l'UE-27 disposait en 2011 de 9,6 millions d'hectares cultivés de manière biologique, contre 5,7 millions en 2002. Malgré cette forte augmentation, cette superficie représente seulement 5,4 % de la surface agricole totale utilisée en Europe. L'Europe compte plus de 186 000 exploitations agricoles biologiques. La plus grande partie des terres agricoles et des fermes biologiques (respectivement 78 % et 83 %) se trouvent dans les États membres ayant rejoint l'UE avant 2000, le développement de ce secteur y ayant été particulièrement stimulé par les législations nationale et européenne. Le secteur biologique se développe également rapidement dans les pays devenus membres de l'UE à partir de 2004. La superficie en production biologique a ainsi connu un taux de croissance annuel de 13 % entre 2002 et 2011 et le nombre d'exploitations biologiques a quasiment décuplé entre 2003 et 2010.

Données d'Eurostat sur l'agriculture biologique

Pour en savoir plus, consulter la base de données d'Eurostat, qui donne des informations sur la surface agricole couverte par l'agriculture biologique, ainsi que sur la proportion de l'agriculture biologique par rapport à la surface agricole totale utilisée dans les États membres.

Cliquer sur Consulter les bases de données, puis sélectionner «Agriculture, sylviculture et pêche» et «Agriculture biologique».