Chemin de navigation

 

Autres outils

Comment devenir un producteur biologique dans l'UE?

Il convient avant tout de souscrire aux principes de l'agriculture biologique. Le règlement (CE) n° 834/2007 du Conseil et le règlement (CE) n° 889/2008 de la Commission définissent les règles de base que les agriculteurs biologiques doivent appliquer.

L'agriculture biologique étant liée au sol, tout agriculteur doit acquérir ou louer une terre agricole. La production biologique nécessite également un investissement personnel et des connaissances spécifiques, de sorte qu'il est préférable d'avoir suivi une formation adéquate.

L'agriculture biologique est un système global qui porte sur la gestion d'une exploitation et la production de denrées alimentaires, et qui garantit de bonnes pratiques environnementales, une très grande diversité biologique, la préservation des ressources naturelles et des normes élevées en matière de bien-être des animaux. Ces grands principes doivent se traduire en méthodes de production concrètes, telles que la rotation pluriannuelle des cultures, l'utilisation d'effluents d’élevage comme engrais et un rendement limité à ce que l'exploitation peut naturellement produire. Il est également essentiel de favoriser la résistance naturelle des cultures et des animaux aux parasites et aux maladies. Des habitats adéquats, qui contribuent au bien-être des animaux et à lutter contre les parasites de manière naturelle, sont aussi importants. Enfin, les animaux doivent avoir accès à des aliments de qualité et à des pâturages afin de rester en bonne santé.

Avant d'entamer toute activité biologique, l'agriculteur peut s'adresser à l'autorité nationale compétente qui pourra le renseigner sur les mesures de soutien disponibles et lui donner des conseils.

Il doit également contacter un organisme de contrôle de l'agriculture biologique dans le pays de l'UE concerné, qui pourra lui fournir des informations plus détaillées sur le secteur spécifique de l'agriculture biologique dans lequel il envisage de travailler. Ces organismes sont habilités à contrôler toutes les exploitations biologiques et à vérifier que la production est conforme aux normes. Les agriculteurs biologiques font l'objet de contrôles annuels afin de s'assurer qu'ils respectent les règles et que leurs produits peuvent porter le logo biologique de l'Union européenne. Une période de conversion de deux ans doit être respectée avant qu'un produit puisse être commercialisé comme produit biologique.

Les exigences juridiques définies dans la réglementation européenne garantissent que les produits biologiques respectent l'ensemble des règles applicables.