Agriculture et développement rural

Huile d'olive

Huile d'olive

Huile d'olive
Huile d'olive

L’Union européenne est le premier producteur, consommateur et exportateur d’huile d’olive. Au cours des cinq dernières campagnes agricoles (2010/2011 – 2014/2015), l’UE a produit 69 %, consommé 57 % et exporté 65 % de la production mondiale d’huile d’olive.

Nouvel accord international sur l'huile d'olive et les olives de table (en vigueur à compter du 1er janvier 2017)

Tous les textes de base du Conseil oléicole international

30/01/2015 – L’UE facilite les exportations tunisiennes d’huile d’olive après une saison exceptionnelle

Continuité assurée du Conseil oléicole international en 2015

L'UE est favorable à la prolongation de l'accord international sur l'huile d'olive et les olives de table

Appel à la recherche sur l'authentification de l’huile d’olive dans le cadre du programme Horizon 2020

 

Plan d'action sur le secteur de l'huile d'olive

Lors de la réunion du Conseil Agriculture du 18 juin 2012, le commissaire Cioloș a présenté un plan d'action sur le secteur de l'huile d'olive.

Ce plan est axé sur les points suivants:

  • qualité et contrôle;
  • restructuration du secteur;
  • structuration de la filière;
  • promotion;
  • Conseil oléicole international;
  • concurrence avec les pays non membres de l'UE.

La qualité et l'image positive de l'huile d'olive sont les atouts du secteur européen. Les principales mesures à prendre doivent donc porter sur:

  • la qualité et son contrôle, par des mesures visant à préserver et promouvoir l'image de l'huile d'olive européenne et à mieux protéger et informer les consommateurs;
  • le renforcement de la compétitivité du secteur, en utilisant toutes les possibilités offertes par la réforme de la PAC et en mobilisant l'ensemble des acteurs.

>> Lire le plan d’action

 

Connue depuis longtemps des Méditerranéens pour ses bienfaits pour la santé, l'huile d'olive est aujourd'hui très appréciée en Europe et dans le monde pour ses propriétés nutritionnelles et organoleptiques.

Ce produit, qui est très important pour l'économie de nombreuses régions, bénéficie d'une demande en augmentation constante dans l'UE et en dehors, grâce aux campagnes d'information et de promotion financées en partie par l'Union.

Le principal objectif de la politique européenne est de maintenir et de renforcer la position du secteur sur les marchés mondiaux en encourageant une production de grande qualité dans l'intérêt des cultivateurs, des transformateurs, des négociants et des consommateurs.

Depuis 2008, le régime applicable à l'huile d'olive a été intégré dans l'organisation commune des marchés (OCM).

 

Informations détaillées sur le secteur européen de l'huile d'olive

>> «Analyse économique du secteur oléicole de l'UE»

>> «Perspectives du secteur de l'huile d'olive en Espagne, en Italie et en Grèce – 2012-2020»

>> «Rapport sur les exploitations produisant de l’huile d’olive dans l'UE – 2000-2010»

 

Conseil oléicole international

Le Conseil oléicole international (COI) est une organisation intergouvernementale.

 

Entré en vigueur le 1er janvier 2006, l'accord international de 2005 sur l'huile d'olive et les olives de table était à l'origine applicable jusqu'au 31 décembre 2014.

Lors de sa session de novembre 2014, le COI a décidé de prolonger la validité de l'accord jusqu'à la fin de 2015.

Cette extension, ainsi qu’un certain nombre d’autres décisions, ouvrent la voie à la conclusion rapide des négociations en cours en 2015, qui établiront un nouvel accord international pour le COI, en tenant compte des évolutions économiques, techniques et commerciales dans le secteur oléicole.

 

Les membres du COI représentent près de 95 % de la production mondiale d'huile d'olive. La plupart des pays méditerranéens sont parties à l'accord, de même que l'Argentine, l'Iraq et l'Iran.

Cet accord fait partie d'une série d'accords internationaux sur les produits de base conclus sous les auspices de la CNUCED. Il s'agit notamment des accords sur le sucre, les céréales, l'huile d’olive, le café, le cacao, le bois tropical, le caoutchouc, le jute, le cuivre, le plomb, le zinc, etc.

Les activités et objectifs actuels du COI sont les suivants:

  • coopération technique internationale (recherche, formation, assistance technique et coopération);
  • normalisation du commerce international (établissement de normes, harmonisation des législations nationales et internationales, étiquetage et indications géographiques);
  • promotion des produits du secteur oléicole (actions de promotion du COI).

>> En savoir plus sur le COI

 

Informations techniques

>> Prix et bilan